HINS – Blog mode sport femme : running, fitness, lifestyle

Mercredi

11

juin 2014

32

COMMENTS

We Owned The Night !

Written by , Posted in Running, Sports

Dimanche dernier j’ai participé à la fameuse course 100% féminine We Own The Night. Un 10km pour lequel je m’étais préparé assez longuement et pour lequel j’avais un objectif bien définit : faire moins de 50 minutes. Bon vous connaissez déjà la happy end de cette histoire : j’ai bien atteint mon objectif ET je suis toujours en vie :)

Aujourd’hui j’aimerais donc revenir sur cette préparation et également sur le déroulement de cette course afin que mon expérience et mon exemple puissent profiter au maximum d’entre vous !

La préparation

Vous avez pu suivre ma préparation au fil des semaines sur le blog. J’ai suivi un plan d’entraînement réalisé par mon ami et athlète Azzedine. C’est grâce à lui que j’ai pu être bien encadrée et que je ne suis pas partie dans tous les sens. A raison de 3 entraînements par semaine (seuil/fractionnés/sortie longue), j’ai pu travailler mes différentes allures de course et j’ai également pu me familiariser avec l’allure que je visais le jour de la course. Ces entraînements n’ont pas toujours été une partie de plaisir, souvent je les faisais toute seule et sous la pluie. Je me suis fait violence plus d’une fois pour terminer les séances, ça n’a pas toujours été facile, mais je n’ai rien lâché et je suis allée au bout de ces entraînements.

IMG_2232

Pour les chanceuses habitant la région parisienne, vous avez pu participer aux 4 semaines d’entraînement organisées par Nike. Les entraînements avaient lieu dans des lieux insolites de Paris, toujours plus fous les uns que les autres. Certaines d’entre vous (et je suis trop jalouse !!) ont même eu la chance d’avoir des guests à leurs sessions : Rafael Nadal, Cyril Lygnac, Serena Williams…

Pour ma part, j’ai eu la chance de participer à l’entraînement sur le NTC Boat, une session magique où l’on a pu notamment admirer la Tour Eiffel tout en faisant des squats et des fentes !

photo (27)

Au niveau de mes entraînements précédents la course, ils étaient très light. Azzedine avait insisté pour que je fasse le strict minimum, uniquement 2 footing de 50 minutes. Il fallait que je garde un maximum de jus pour le Jour J de la course.

Vendredi soir, j’ai donc pris la route pour Paris. J’ai alors profité là-bas de mes derniers instants de repos sous le soleil, je n’aurais pas pu rêver mieux.

IMG_2672

La course

Dimanche 7h, mon réveil sonne. J’ai plutôt mal dormi, je me suis réveillée 2-3 fois dans la nuit, ce n’est pas la grande forme. Je prends une douche et je file au petit déjeuner. Habituellement, je prends un bol de flocons d’avoine au réveil, mais là je vois le buffet et j’ai vraiment BEAUCOUP de mal à résister… forcément je craque ! Donc comme vous pouvez le constater sur la photo, je n’ai pas vraiment pris un petit déjeuner de sportive avant la course mais vraiment un petit déjeuner de gourmande… Bon je vous rassure quand même je n’ai pas tout mangé !

IMG_2669

Une fois le petit déjeuner avalé, je retourne dans ma chambre histoire de digérer un peu. Il est seulement 8h et j’ai encore 2h devant moi… Je regarde le temps qu’il fait dehors , il pleuvine mais des éclaircies commencent à apparaître. La météo annonce une matinée plutôt chaude alors au niveau de la tenue, je fais le choix de porter un débardeur et non le t-shirt officiel de la course. Pour un entraînement banal, cela ne m’aurait pas dérangé de porter ce t-shirt, mais pour une course où je suis censée tout donner, je voulais mettre au maximum les chances de mon côté !

Une fois ma tenue enfilée (un short et un débardeur). Je ne prends ni mon brassard ni mes écouteurs, j’ai fait le choix de courir sans musique. Pour rester concentrée au maximum et pour écouter mon souffle, je ne veux pas avoir de distraction.

Je m’en vais de l’hôtel vers 9h, le départ de la course n’était qu’à 5mn à pied de mon hôtel. Une fois sur place, je rejoins mon crew de choc Jolie Foulée : Julie, Cosette, Mathilde (qui arrive en retard la vilaine ^^).

DSC_0628

Nous partons ensemble nous échauffer une quinzaine de minutes: footing, montées de genoux, talons fesses, pas chassés…

Une fois l’échauffement terminé, nous retournons tranquillement sur le lieu de départ de la course. Je suis impressionnée du nombre de filles qui participent à la course ! Il y a un monde fou et une ambiance de folie ! Je sens alors la pression qui commence à monter.

9h45. Nous rejoignons notre sas de départ  (50 minutes). Je suis très étonnée car ce n’est pas du tout la cohue dans le sas et il y a beaucoup d’espace entre chaque coureuse, je m’attendais à ce qu’il y ait plus de monde. Nous décidons de nous placer au milieu du sas, juste derrière les meneuses d’allure de 50 mn.

DSC_0687

Là nous avons le droit à un petit échauffement en musique avec la Coach Cindy. Y’a pas à dire, je suis vraiment contente d’être là car l’ambiance est juste incroyable ! Par contre, je n’en fais pas trop au niveau de l’échauffement et je ne pousse pas de cris non plus, ce serait quand même idiot de se cramer 2 minutes avant la course.

Ca y’est Cindy nous annonce que la course démarre dans moins d’une minute. Je me tiens prête, on se checke les poings avec les filles du crew et on se souhaite bonne chance. C’est à ce moment que le compte à rebours démarre :

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

GO !!!!

DSC_0703

Une fois que je passe la ligne de départ, j’enclenche le chrono de ma montre. Allez c’est parti ! Sur les premiers 500 mètres je checke ma montre et je vois que mon allure est au-dessus de celle visée, je vois également que les meneuses d’allure de 50mn sont à une centaine de mètres devant moi. Je comprends alors qu’elles sont bien au-dessus de des 12km/h visés et je décide de ne pas les suivre.

Sur le premier km, je me sens plutôt à l’aise au niveau de l’allure, je vais un peu plus vite que prévu mais je me sens bien. Mais mon bien être ne dure pas très longtemps, j’aperçois d’ores et déjà une montée sans en voir la fin, j’essaie de garder la même allure que sur le premier km, mais je sens bien que je dois ralentir si je ne veux pas me cramer pour la suite. Arrivée au 2ème km, je checke ma montre, je vois que je suis à 10mn45, j’ai 45secondes de retard par rapport à l’objectif que je me suis fixée ! Là c’est un coup au moral, je me demande comment je vais rattraper ce retard. Heureusement c’est une descente qui suit et j’arrive alors à reprendre mon souffle suite à la longue montée que je viens de me manger.

Les 4 premiers kilomètres sont très éprouvants pour moi, j’ai vraiment du mal à trouver mon rythme, il fait chaud, on ne fait qu’enchaîner les faux plats. Après le 4ème km, je checke mon chrono et je vois que je suis en dessous de l’objectif, là je commence à me dire que c’est mort, je ne pourrais jamais faire –de 50minutes. Je me dis qu’au mieux, je peux espérer 51-52mn. J’ai vraiment envie de ralentir pour récupérer un peu, mais heureusement à ce moment-là, nous avons le droit à une descente et ça me permet à nouveau de reprendre mon souffle. Quand je passe le 5ème km, je vois au chrono que je suis en dessous des 25mn. Ca me met un coup de fouet et je reprends espoir, d’autant plus que de nombreux inconnus m’encouragent à ce moment-là.

J’arrive ensuite devant le ravitaillement, je ne m’arrête pas, je ralentis légèrement et j’attrape un gobelet au passage et le boit rapidement.

La suite du parcours se déroule beaucoup mieux que sur les premiers kilomètres, je souffre moins et je me sens beaucoup mieux. Là je reprends confiance en moi et je me dis que c’est possible, je peux réussir à réaliser mon objectif. Après le 7ème km, ça devient à nouveau difficile. Surtout quand j’arrive devant LA montée de bâtard devant l’église. Quand je vois cette montée, je crois bien à une blague de la part de Nike ! Je la monte tant bien que mal en essayant de maintenir mon allure. Arrivée en haut, j’ai l’impression d’avoir un poumon en moins, j’essaye tant bien que mal de récupérer mon souffle. Heureusement quelques centaines de mètres plus loin, on a le droit à une descente et cela me permet de récupérer.

Je vois enfin le panneau 8ème km et je me dis qu’il ne me reste plus que de 2 petits km. J’essaie d’accélérer mais mes jambes ne veulent pas suivre. Là c’est le moment où je me dis mais pourquoi je me suis inscrite à cette course ?!!!! Pourquoi je cours, merde ?!!

J’arrive enfin au 9ème km et je passe sous ce fameux tunnel. L’ambiance créée et les jeux de lumières à l’intérieur sont juste incroyables ! La musique me met un coup de fouet, j’ai une bouffée de chaleur qui envahit tout mon corps et en sortant du tunnel je commence à accélérer.

Là on nous crie que c’est la dernière ligne droite, qu’il ne reste plus que quelques centaines de mètres. J’ai une seule envie : c’est d’en finir avec tout ça ! Je vois au niveau de mon chrono que je suis dans les temps, je ne suis qu’à quelques doigts d’atteindre mon objectif. Je vois enfin l’arrivée et là je décide de donner tout ce qu’il me reste et je fonce ! Des personnes sur les côtés donnent des ballons à chaque fille. Je n’ai pas envie de perdre du temps à en prendre un et je fonce sans m’arrêter.

Cette dernière ligne droite me semble interminable, mais j’y suis presque, je donne le dernier coup d’accélération et CA Y’EST, je passe enfin la ligne d’arrivée ! Je regarde alors ma montre qui indique 49mn50, et là je me dis JE L’AI FAIT !! C’était vraiment mal parti, je pensais ne pas y arriver mais JE L’AI FAIT !!! A ce moment, je réalise que mes entraînements ont fini par payer, et je me dis je n’ai pas fait tout ça pour rien, JE L’AI FAIT !!

Là je récupère mon bracelet /médaille distribué par des messieurs en costume et dans lequel est inscrit « S’accomplir c’est se dépasser ». Et tout en marchant vers le ravitaillement, j’essaie de reprendre mon souffle tant bien que mal. J’arrive ensuite vers le stand de nourriture qui est juste OUF : bananes, fraises, pain d’épices, fruits secs, cakes aux fruits… Je n’ai jamais vu autant de bouffe à la fin d’une course officielle. Souvent on a le droit à une pauvre barre de céréales, mais là je dois dire que Nike n’y a pas été de main morte ! Dommage que je n’ai AUCUNE envie de manger, j’attrape juste une part de cake aux fruits que je me force à manger.

Je rejoins ensuite mon crew Jolie Foulée, Julie est arrivée avant moi, et elle m’annonce qu’elle a réalisé la course en 47mn52 ! Mathilde et Cosette arrivent un peu plus tard et elles nous annoncent qu’elles ont également atteint leurs objectifs. C’est une belle journée pour le crew Jolie Foulée ! Nous passons un peu de temps ensemble sur le village, on échange nos impressions sur la course, on rigole, on prend des photos. On est juste heureuse d’être venue à bout de cette course !

IMG_2689

Je checke ensuite mon temps réel sur nike.com et je vois que j’ai réalisé la course en 49mn46 sec et je me classe 131ème !  C’est une super nouvelle, j’ai atteint mon objectif et en plus ma montre est très fiable (contrairement aux nombreuses personnes qui ont couru avec l’appli et qui ont remarqué à la fin que leur course avait été surestimée), je sais désormais que je pourrais m’y fier pour mes prochaines courses.

photo

J’ai à mon actif quelques courses officielles, mais je dois dire que We Own The Night est de loin pour moi la course plus incroyable et la mieux organisée à laquelle j’ai participée. Nous avons vraiment été gâtées que ce soit avant, pendant et après la course. Nous avons eu le droit à surprise sur surprise. Le parcours n’était certes pas évident, surtout pour des débutantes, mais au final largement faisable ! Nike a su nous motiver de la préparation pour cette course jusqu’à notre passage de la ligne d’arrivée.

C’était une très belle expérience pour ma part qui m’a permis de me dépasser et de repousser à nouveau mes limites. J’ai également pu faire de très belles rencontres, je pense particulièrement à mon crew Jolie Foulée et à la team de Bordeaux : Marion, Marine, Jade et Sophie, avec qui j’ai passé de supers moments !

Je trouve aussi incroyable le nombre de filles qui m’ont reconnu et qui m’ont encouragé pendant la course,  vous ne savez pas à quel point cela m’a touché ! C’est là où je me rends compte que ce que je fais ici n’est pas que virtuel, alors un grand merci à vous <3.

Désormais je n’ai qu’une seule hâte : participer à la prochaine édition avec un nouvel objectif :)

Pour finir, je tiens également à féliciter toutes les participantes à la course We Own The Night, quel que soit votre résultat ! Vous avez terminé cette course, vous vous êtes dépassée et vous pouvez en être fière ! J’espère également que mon expérience pourra servir d’exemple à certaines d’entre vous.  Car oui, rappelez-vous il y a encore moins de 3 ans, j’étais incapable de courir plus de 2km sans frôler la crise cardiaque. Dimanche dernier j’ai réalisé un 10km en moins de 50mn, alors si j’ai pu le faire les filles, vous le pouvez aussi, rien n’est impossible !

 

32 Comments

  1. fanny
  2. Liz
  3. Jen
  4. Harmonie
  5. Gingereed
  6. Valou
  7. Raphie
  8. Kaetia
  9. Alicia
  10. Alizée
  11. debby
  12. Lara
  13. Aurore
  14. Géraldine
  15. Marion
  16. Emma
  17. Margaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>