HINS – Blog mode sport femme : running, fitness, lifestyle

Jeudi

17

juillet 2014

27

COMMENTS

#TheEpicTrip

Written by , Posted in Sports

Le mois dernier, j’ai eu l’agréable surprise d’apprendre que je m’envolais quelques jours pour Rio de Janeiro en pleine coupe du monde. J’ai vraiment eu du mal à y croire, et encore aujourd’hui, j’ai l’impression que tout cela n’était qu’un rêve. Tout s’est passé très vite.

C’est Nike qui est à l’origine de ce voyage. En tant qu’utilisatrice du Nike+ FuelBand, Nike a voulu me récompenser et m’a invité à venir gagner des fuels dans LA ville où il fallait être à ce moment : Rio de Janeiro. J’ai été contactée seulement 72h avant le départ ! Il fallait donc que je prenne une décision rapidement et que je m’organise avec mon boulot pour m’absenter quelques jours. Nike ne m’avait pas donné beaucoup de détails sur le voyage, je savais juste que le projet s’appelait « epic trip » et que nous allions faire les activités « les plus amusantes au monde » pour gagner des fuels. Je savais également que 2 autres personnes, une du Royaume-Uni et une de l’Allemagne, avaient été sélectionnées pour participer au voyage.

 Jour du départ

Je me suis envolée pour Rio un jeudi soir.  Dans l’avion, j’ai rencontré mes 2 compagnons de voyage : Joshua qui vit à Londres et Simon qui vit à Berlin. Nous avons alors pu faire connaissance pendant le vol et échanger sur ce que Nike avait bien pu nous préparer. Joshua avait l’espoir qu’on rencontre Christiano Ronaldo, Simon pensait qu’on allait assister à au moins un match de la coupe du monde et moi, j’espérais rencontrer au moins une célébrité (et un de nous 3 avait raison ;)). On s’est bien amusé en pensant à tout ce qu’on pouvait potentiellement faire mais nous étions tous d’accord sur une chose : à ce moment précis, nous étions les 3 personnes les plus chanceuses au monde.

avion

Simon à gauche – Joshua à droite

Jour 1

6h du matin, heure locale, nous venons d’atterrir à Rio de Janeiro. J’ai réussi à dormir quelques heures durant le vol, je suis moyenne fatiguée mais dès que j’aperçois la lumière du jour en sortant de l’aéroport, je me sens d’attaque pour la journée qui m’attend.

Nike nous avait prévenus qu’une personne nous attendrait à l’arrivée pour nous récupérer. C’est bien le cas, une fille, Marley, est là pour nous accueillir. On fait les présentations et elle nous explique qu’elle nous emmène à l’hôtel pour y déposer nos affaires et rencontrer le reste de l’équipe.

Moins d’une h plus tard, nous arrivons à l’hôtel. Là, nous rencontrons Greg qui travaille pour Nike UK. Greg est anglais et c’est lui qui a imaginé ce projet incroyable. Il nous en dit alors un peu plus sur le programme du séjour : nous allons faire quelques activités pour gagner des fuels dans quelques endroits de Rio et tout sera filmé et photographié. En gros, leur but est de nous faire kiffer comme jamais pendant 48h  pour filmer nos réactions et en faire une vidéo (oui oui, ils ont vraiment dépensé autant d’argent dans cet unique but).

Foto 1

Après cette révélation assez incroyable, nous rencontrons le reste de l’équipe : des caméramans, des photographes, des assistants, des gardes du corps… ! En tout c’est plus d’une vingtaine de personnes qui est présente sur place pour la réalisation de ce projet. On a un peu du mal à y croire avec Joshua et Simon. Et on se répète encore une fois qu’on est les 3 personnes les plus chanceuses au monde.

Il est 8h du matin. Greg nous annonce que le timing est assez serré et nous n’avons pas le temps de nous reposer, nous devons filer sur la plage d’Ipanema pour participer à notre première activité.

Partie de football et volleyball sur la plage d’Ipanema

Greg me remet un maillot de l’équipe de France de Football et je comprends donc que nous allons jouer au foot sur la plage.  Des brésiliens sont également de la partie et on nous demande de jouer naturellement sans faire attention aux caméras.

Foto 4

On s’amuse beaucoup, je constate également que je  suis d’une nullité absolue en football ! Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Ouf, on change d’activité et on passe au volleyball. On rigole beaucoup et on passe vraiment un bon moment.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Après environ 1h de jeu, nous devons dire au-revoir à nos camarades de jeu brésilien et nous filons pour participer à la 2ème activité.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Stand up Paddle

Nous partons en direction d’une autre plage et nous découvrons que nous allons faire du Paddle. Le paddle c’est l’activité de plus en plus en vogue ces derniers temps sur la plage. Je n’avais encore jamais eu l’occasion d’en faire et je suis heureuse de découvrir que je vais enfin pouvoir tester cette activité ! Malheureusement, il y a pas mal de vent et la mer est plutôt agitée. Mais, je réussis tout de même à me lever quelques fois même si, je dois l’avouer ça ne dure pas très longtemps lol.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Déjeuner dans un Steackhouse brésilien

Les activités nautiques ça donne faim ! Après le Paddle, nous prenons une douche et nous partons en direction d’un steackhouse brésilien pour y déjeuner. Le principe d’un steackhouse est simple : un serveur passe environ toutes les 5mn pour vous proposer une viande.  Il la découpe pour vous et vous vous servez directement à la source.  Tout est à volonté ! Et je dois dire que j’ai rarement mangé de la viande aussi bonne ! Agneau, bœuf, poulet… c’est un vrai délice !

IMG_2729

IMG_2730A ce moment également, se joue le match du Mexique contre le Cameroun. De nombreux supporters mexicains sont présents dans le restaurant et l’ambiance est plus que festive !

IMG_2738

Cycling dans les hauteurs de Rio

Une fois le déjeuner avalé, nous devons partir pour participer à notre nouvelle activité : du vélo dans les hauteurs de Rio. Nous empruntons alors la route qui mène au Corcovado. Une fois là-haut, on peut admirer une vue assez incroyable. Dans les arbres, on peut également voir quelques singes. Mais pas le temps de s’éterniser, on enfile nos casques et on s’en va pour une balade en vélo !

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Le Christ Rédempteur

Pour clôturer cette journée très riche en émotions, nous montons encore plus haut pour rejoindre le Corcovado et admirer la statue du Christ Rédempteur. La vue est imprenable et assez incroyable. La statue est tellement impressionnante que j’en ai des frissons !

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Samba dans le quartier de Lapa 

Nous avons enchaîné les activités toute la journée et il est temps d’aller se reposer un peu à l’hôtel. Mais pas trop non plus car nous devons aller voir le match Australie – Chili dans un bar du coin. Ensuite nous partons en direction du quartier très festif de Lapa à Rio. L’ambiance est juste ouf, tout le monde est dans la rue, les gens chantent et dansent. On se trouve alors un petit bar, on y prend quelques cocktails et on commence alors à rentrer dans l’ambiance brésilienne. Greg nous révèle également à ce moment que ce que nous avons vécu aujourd’hui n’est rien comparé à ce qui nous attend demain. Encore une fois, Joshua, Simon et moi remercions Nike de nous avoir permis de participer à ce voyage exceptionnel qui est encore loin d’être terminé.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Jour 2

6h30, mon réveil sonne. Je me suis couchée à 5h du matin, le lever est très difficile. Mais pas le temps de se plaindre, je suis à Rio et je veux en profiter au maximum. Je prends une douche, m’habille et file rejoindre le reste de l’équipe au petit-déjeuner.

Run sur Ipanema

Nous commençons cette 2ème journée par une petite sortie running sur la plage d’Ipanema. Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée d’aller courir. De nombreux brésiliens sont présents sur la digue pour faire leur footing matinal. Nous courrons un peu plus d’une vingtaine de minutes, on discute avec Joshua et Simon en se demandant ce qui nous attend ensuite.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Deltaplane dans les hauteurs de Rio

Le footing terminé, nous partons prendre une douche sur la plage. Greg nous annonce alors ce qui nous attend pour la suite : du deltaplane ! Nous avons un peu de mal à y croire. Il nous précise également que si on ne le sent pas, on n’a aucune obligation de le faire. Je n’ai pas le vertige mais il est vrai que je n’ai jamais sauté d’aussi haut. Avec les mecs, on se dit qu’il faut qu’on le fasse, on est à Rio, on doit en profiter au maximum.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Arrivé en haut, on fait quand même un peu moins les malins quand on voit à quel point c’est haut. Mais on ne peut plus reculer, on enfile les tenues, on s’entraîne un peu pour le saut et c’est parti !

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Une fois arrivé sur terre, on se retrouve avec Joshua et Simon pour le débrief. C’est sûrement l’une des choses plus incroyables que l’on a pu faire dans nos vies ! Ce que l’on ressent quand on saute et quand on s’envole, c’est indescriptible. La vue est également magique et on a envie que ce moment ne s’arrête jamais.

Tour en hélicoptère

Après notre vol en deltaplane, on a un peu de mal à redescendre de notre petit nuage. Là Greg nous annonce ce qu’est notre prochaine activité : un tour en hélicoptère pour admirer comme il se doit du ciel la ville de Rio. Nous sommes donc partis vers le Pain de Sucre. Il s’agit d’un pic accessible par téléphérique. Une fois là-haut, on peut admirer une vue assez impressionnante sur la ville de Rio. C’est également là que nous avons pris l’hélicoptère. Je ne suis jamais montée dans un hélicoptère et c’est vraiment une chose à faire ! Surtout à Rio, il y a tellement de choses à voir ! Nous survolons Rio pendant une vingtaine de minutes et je peux voir les principaux sites : les plages d’Ipanema et Copacabana, le Christ Rédempteur, le Pain de Sucre, le stade mythique du Maracaña…

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)IMG_2840J’ai des étoiles plein les yeux. Je ne veux pas que ce voyage s’arrête.

Nike Phenomenal House

Une fois notre voyage dans les airs terminé, nous partons en direction de la Nike Phenomenal House. Il s’agit d’un événement Nike qui met en avant la culture du football et qui permet de découvrir l’univers de Nike Football. Cela tombe forcément à pic pendant la coupe du monde !

Je découvre alors les dernières innovations, les dernières collections Nike, l’histoire du Nike FC et on a également la possibilité de participer à des activités telles que parties de foot, playstation…

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

IMG_2858

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Et cerise sur le gâteau : nous rencontrons Kobe Bryant à cet événement.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Copacabana Fifa Fan Fest

Nous ne nous sommes pas trop éternisées à la phenomenal house car l’équipe composée majoritairement d’anglais, ne voulait pas manquer le match Angleterre – Italie. Nous partons donc en direction de la plage de Copacabana là où l’un des sites de la Fifa Fan Fest se situe.

Nous avons accès à la zone VIP, donc OUF nous avons la chance de ne pas regarder le match debout et parmi cette foule mais assis en dégustant des petits fours ! Elle est pas belle la vie ?

IMG_2885

Malheureusement, l’Angleterre perd et l’ambiance n’est pas vraiment au rendez-vous sur la plage, les supporters Italiens étant sous représentés. Nous décidons alors de rentrer à l’hôtel pour se reposer une petite heure avant de ressortir pour notre dernière nuit à Rio.

Une fois lavée et habillée, je descends à la réception pour retrouver l’équipe. Simon n’est pas là et n’a pas la force de sortir. Greg et Joshua ont également du mal à se motiver, on est tous mort de fatigue.  Moi aussi je suis extenuée mais il est HORS DE QUESTION que je dorme pour ma dernière nuit à Rio. On réussit à se remotiver et Greg nous propose de repartir à la Nike Phenomenal House car ils y organisent une soirée.

Arrivés là-bas, on se prend quelques redbull pour faire passer la fatigue et il nous faut moins de 30mn pour sentir les effets. Nous avons accès à l’espace VIP, on y reste quelques heures, on danse, on chante, on passe un super moment. On décide ensuite de retourner à Lapa car on a vraiment aimé l’ambiance la veille. On y reste jusqu’environ 6h et on finit par rentrer à l’hôtel.

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

Jour 3

Mon réveil sonne à 8h. Il n’y a aucune activité programmée aujourd’hui mais on s’était dit la veille qu’on profiterait de notre dernière matinée pour visiter quelques endroits.

Ok j’ai dormi 2h, j’ai mal à la tête mais encore une fois, je suis à Rio et je prends mon mal en patience. Avec Joshua et Simon, on voulait absolument voir « les escaliers colorés ». On avait tous vu ces escaliers dans le clip « Beautiful » de Pharrell et Snoop et il fallait qu’on sy rende.

IMG_2920

Pour nos dernières heures à Rio, nous nous sommes ensuite baladés dans l’immense parc Brigadeiro Eduardo Gomes. Le parc est superbe et regorge d’arbres et de fleurs en tout genre. On peut également y voir de nombreux brésiliens y faire leur footing ou des parties de football.

IMG_2945

Nous partageons ensuite un dernier repas tous ensemble.

IMG_2847IMG_2851

14h. Ca y’est l’heure fatidique est arrivée. Il est l’heure de partir et de se dire au-revoir. Je suis plutôt triste de quitter le Brésil, le séjour est passé tellement vite ! Je n’en garderai que des supers souvenirs et je dois dire que ça a été les 36h les plus incroyables et les intenses de toute ma vie ! Sur ces 4 jours, j’ai dormi une dizaine d’heures, je suis fatiguée mais je ne regrette rien : j’ai profité de chaque minute et chaque seconde de ce voyage.

Nike nous en a mis plein la vue pendant ce séjour. J’ai rencontré des gens incroyables et passé de très bons moments. Je ne l’oublierai jamais et je tiens à remercier une nouvelle fois Nike UK de m’avoir permis de participer à cette aventure incroyable.

J’ai conscience de la chance que j’ai eue : j’ai fait partie des 3 européens sélectionnés pour s’envoler à Rio pendant la coupe du monde pour kiffer comme jamais pendant 72h. C’est le genre de truc qui ne peut t’arriver qu’une fois dans ta vie si ça t’arrive !

Voilà vous savez tout de mon voyage. Concernant la vidéo qui a été tournée, elle n’est pas encore en ligne mais ça ne devrait tarder.  Je ne manquerai pas de la partager avec vous dans les jours qui suivent.

Pour terminer, je dirais que ce voyage était bien plus qu’épique, il était légendaire. Alors merci Nike et merci à toute l’équipe anglaise et brésilienne qui a pris part à cette aventure incroyable, merci de nous avoir permis de gagner des fuels dans une ville magique,  je ne l’oublierai jamais !

Nike - Rio de Janeiro - (photo Eduardo Biermann)

27 Comments

  1. Anne-Alexandra
  2. Naël
  3. Adeline
  4. Méline
  5. vanoush
  6. geblust
  7. K.
  8. Laeti
  9. Ludivine
  10. Célia
  11. Kaetia
  12. Jen
  13. charlotte
    • Amel
  14. Alice
  15. Marion
    • Amel
  16. Margaux
  17. Aurore
  18. Victorine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>