HINS – Blog mode sport femme : running, fitness, lifestyle

Alimentation Archive

Mercredi

26

novembre 2014

14

COMMENTS

Comment stabiliser son poids après une perte de poids

Written by , Posted in Alimentation, Lifestyle

Vous êtes nombreuses à m’envoyer des messages régulièrement pour me demander des conseils sur la perte de poids et plus particulièrement sur la phase de stabilisation. Aujourd’hui, j’ai donc décidé de vous partager mon expérience sur la phase de stabilisation que j’ai connue (et que je connais encore aujourd’hui !) après avoir perdu du poids.

Selon moi, ça a été la phase la plus difficile dans mon processus de perte de poids. Car oui, perdre du poids était une chose, mais maintenir cette nouvelle hygiène de vie pour le restant de mes jours en était une autre.  Parce que malheureusement, je fais partie des filles qui n’ont pas un métabolisme très coopératif. Je n’ai pas la chance de pouvoir garder ma ligne en mangeant ce que je veux et sans faire de sport. Du coup, maintenir une hygiène de vie saine pour moi n’était pas une option, c’était indispensable.  

Aujourd’hui,  cela fait un peu moins de 3 ans que j’ai perdu mes kilos en trop. Je connais un poids plutôt stable et il m’arrive de connaître des variations à plus ou moins 2 kilos.

Processed with Moldiv

Alors comment ne pas reprendre tous les kilos qui ont été perdus ? Comment maintenir une hygiène de vie saine  sans retomber dans les excès ? Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux appréhender cette phase de stabilisation :

Maintenir une activité physique régulière

 Pour ne pas reprendre de poids : le sport c’est la BASE ! C’est ça qui va vous permettre de continuer de brûler des calories que ce soit pendant vos activités ou même au repos. Car oui, saviez-vous que les personnes qui s’entraînent régulièrement brûlent plus de calories au repos que les personnes sédentaires ?

Que vous pratiquiez du yoga, running, musculation… peu importe l’activité, l’important est de continuer de vous entraîner régulièrement ! Attention toutefois à ce que le sport ne devienne pas l’unique motivation pour vous autoriser à manger ce que vous voulez. Il est important que vous ayez d’autres sources de motivation et objectifs pour vous entraîner (comme la préparation d’une course, la recherche de bien-être physique, l’acquisition de plus de force…), sinon vous aurez plus de chance de vous lasser et vous finirez progressivement par abandonner le sport.

Maintenir une alimentation saine en s’autorisant quelques écarts

La bonne nouvelle c’est que grâce aux activités physiques que vous pratiquez régulièrement, vous allez pouvoir vous autoriser quelques écarts ou « cheat meals ». C’est la fameuse règle des 80-20 % : vous faites attention 80% du temps à ce que vous mangez et les 20% restants, vous vous autoriser quelques écarts.

Pour vous donner mon exemple, je fais attention la semaine à ce que je mange : pas d’aliments transformés, beaucoup de fruits et légumes, pas de sucreries/pâtisseries industrielles… En revanche le week-end, comme je suis souvent en extérieur, je m’autorise tout ce qu’il me fait envie SANS ABUSER bien entendu. Car la règle d’or quand on mange un cheat-meal  c’est qu’on le mange, on le savoure ET on passe à autre chose. Et ça croyez-moi c’est plus facile à dire qu’à faire ! Car souvent les cheat meals que l’on choisit sont bourrés de glucides et notamment de sucres, donc une fois qu’on l’a terminé, on a qu’une envie… c’est d’en remanger !  Comme ce paquet de chips qu’on s’était juré de ne pas terminer ou encore ce gâteau au chocolat qu’on ne voulait pas manger en entier.

Alors si vous avez le choix, encore une fois, il faudra privilégier des cheat meals faits maison et non industriels. Comme un hamburger et des frites maison ou encore des gâteaux cuisinés par vos soins.  Maintenant, je suis tout à fait consciente que l’on a pas toujours le choix, notamment si l’on est invité ou si on se rend au restaurant. Alors ne culpabilisez pas pendant ces moments et faites -vous plaisir :)

S’autoriser des phases « off »

Il y aura des moments dans votre vie où il sera difficile de maintenir cette règle des 80-20 %. Je pense notamment aux vacances ou aux fêtes de fin d’année. Alors dans ces moments, à part si vous êtes une « control freak » et que vous avez un mental d’acier (ce qui n’est pas mon cas je l’avoue), il faut lâcher prise. Il faut s’autoriser des phases « off », vivre le moment et se faire plaisir. Quand je pars en vacances par exemple, je ne contrôle pas du tout ce que je mange (plus de glucides, plus grosses quantités, aliments transformés…) et je fais moins de sport. Alors bien entendu, quand je rentre, j’ai souvent 1 ou 2 kilos en plus. Connaître des petites variations de poids est tout à fait normal, il n’y a pas de quoi paniquer.  L’important à ce moment est juste de reprendre le plus vite possible une hygiène de vie saine et votre routine sportive. Car plus vous attendrez, plus il sera difficile de vous remettre dedans et plus il sera difficile de perdre ces petits kilos. Et ces petits kilos finiront par devenir des gros kilos sans que l’on s’en rende compte. Mais en évitant les sucres pendant quelques temps et en reprenant le sport, vous verrez que les kilos que vous avez pris durant cette phase off disparaîtront rapidement.

L’essentiel dans cette phase de stabilisation sera de trouver votre « rythme de croisière », instaurez-vous une routine sportive,  mangez sain et équilibré sans vous privez pour autant ! Si vous avez une très grosse envie de manger gras et sucré et bien faites-le ! Mais n’oubliez pas de compenser en retour : soit par du sport ou en mangeant plus light les repas suivants. Vous verrez qu’à un moment donné, tout se fera naturellement : votre corps se régulera tout seul et vous verrez que les envies de craquage seront moins fréquentes. Tout est une question d’équilibre :)

Mercredi

9

juillet 2014

45

COMMENTS

Concilier sport et alimentation saine pendant le ramadan

Written by , Posted in Alimentation, Lifestyle, Sports

Voilà une semaine que j’ai commencé le jeûne annuel du ramadan. Personnellement, j’ai toujours considéré ce mois de jeûne comme un challenge personnel à relever, un objectif que je me dois d’atteindre. Oui car ne pas boire ni manger toute la journée, tout en ayant une vie active, c’est une épreuve autant physique que mentale. Et ça l’est d’autant plus du fait que je ne change presque pas mes habitudes : je continue de me lever tôt, je travaille, je fais toujours du sport, et je m’alimente sainement.

De nombreuses personnes sur les réseaux sociaux m’ont alors demandé comment j’arrivais à concilier alimentation saine, sport et jeûne. J’écris donc cet article pour vous expliquer comment se déroulent mes journées pendant le ramadan.

Je suis ravie de pouvoir partager mon expérience avec vous mais comprenez bien qu’il s’agit de moi. Chacun est différent et notre corps ne réagit pas de la même manière face à une situation de jeûne. La manière dont je m’alimente et le sport que je pratique pendant ce mois ne sont  donc pas forcément un exemple à suivre. Mais si ça peut donner des pistes et des idées à certaines, alors tant mieux :)

IMG_3171

En ce moment, le ramadan tombe en période estivale (pour information, il recule de 10 jours chaque année), je ne peux ni boire ni manger de l’aube au coucher du soleil, c’est-à-dire en moyenne de 3h30 du matin à 22h le soir (et là j’en entends certaines de vous dire WTF ??!!! ;)). Vous comprenez donc que cela fait de TRES longues journées en plein été sans rien dans le ventre. Mais heureusement, cette année la météo est de mon côté ! Habituellement, je me plains (comme tout le monde d’ailleurs) quand il ne fait pas beau l’été dans le nord de la France. Mais je dois vous avouer que pendant le ramadan, je suis juste la plus heureuse des filles quand je vois qu’il fait frais ou qu’il pleut. Forcément, sans chaleur, les journées de jeûne s’avèrent être moins difficiles à supporter pour moi.  Et en ce moment à Lille, c’est juste le temps idéal pour jeûner : de la pluie, du vent, un ciel gris ! Et en plus, ce n’est pas prêt de s’améliorer (mouhahahaha), je ne pouvais pas rêver mieux ! Bon je sais, c’est pas très sympa de ma part de souhaiter le mauvais temps sur un mois de Juillet mais comprenez-moi, je dois penser à ma survie avant tout haha !

Alors concrètement comment se passe une journée de ramadan type pour moi ? Déjà il faut savoir que je travaille. Mes horaires n’ont pas changé, je bosse toujours en moyenne de 9h à 18h, il m’arrive de partir plus tôt le soir quand je me sens vraiment très fatiguée.  Mais en général, voici comment se déroule ma journée :

3h30

Mon réveil sonne, à chaque fois je me fais avoir et je pense que c’est l’heure d’aller bosser. Mais ce n’est pas le cas, c’est l’heure de prendre le petit-déjeuner. Ma chambre étant à l’étage et la cuisine en bas, descendre et me préparer le petit-déjeuner me ferait perdre trop de minutes de sommeil. Alors la veille, sur ma table de nuit, je prépare mon bol de flocon d’avoines (avec fruits secs et oléagineux),  je place également ma bouteille de lait à côté et dès que mon réveil sonne, je verse le lait dans mes céréales et je mange dans mon lit. Et là, vous devez me prendre pour une taré lol, mais je dois vous avouer que je suis prête à tout pour gratter des minutes afin que mon sommeil soit le moins perturbé possible. Je bois également 2 grands verres d’eau pour ne pas être déshydratée en me levant.

7h45

Le réveil sonne pour une seconde fois. Je me lève un peu plus tard qu’habituellement car je n’ai pas à prendre de petit-déjeuner. Je me prépare et je file au boulot. Ayant pris un petit déjeuner la nuit, je ne ressens pas la faim quand je me lève.

10h

C’est l’heure de la pause café avec mes collègues. Au boulot, je suis la seule à faire le ramadan dans mon service (et même dans toute la boîte je pense). Même si je ne prends rien, j’accompagne quand même mes collègues prendre un café. Je pense qu’il est important de garder des relations sociales même si l’on jeûne et que les autres non. C’est aussi l’occasion pour moi de faire une petite pause dans mon boulot et de m’aérer un peu l’esprit.

12h-14h

L’heure de la pause déjeuner. Chaque jour, je trouve une nouvelle occupation à ce moment. Souvent, je vais faire un tour, histoire de prendre un peu l’air : shopping, courses, visite à mes parents… Si je reste au bureau, j’en profite pour bosser un peu. Dans tous les cas, j’essaie de rester un minimum active.

14h-18h

C’est le moment le plus long de la journée pour moi. Car c’est le moment où je ressens vraiment la faim et tout le monde sait que les après-midi au boulot c’est toujours plus long que les matinées haha. J’essaie donc de faire une petite pause vers 16h avec mes collègues pour me dégourdir un peu les jambes.

18h

Je rentre ENFIN chez moi. En général, je me sens très fatiguée en fin d’après-midi, surtout si j’ai été active le midi. Du coup une fois rentrée chez moi, je file dans ma chambre faire une sieste. J’essaie de ne pas dormir plus d’1h30 sinon j’ai du mal à me rendormir le soir.

20h

Je me réveille doucement de ma sieste. Là selon mes envies je fais un peu de ménage, je regarde une série etc…

21h15

C’est l’heure d’aller courir pour moi ! Pour gagner du temps et ne pas prendre ma voiture, je cours sur le grand boulevard à côté de chez moi.  A ce moment précis de la journée, je ne ressens presque plus la faim.  A force d’avoir attendu toute la journée, mon corps s’est résolu à passer à autre chose lol.

Grâce à la sieste que j’ai faite quelques temps avant, je ne suis pas fatiguée. De plus, à cette heure-ci, il fait encore jour dehors et plutôt frais, donc moins de risque de déshydratation. C’est donc le moment parfait pour moi d’aller courir !

Je cours donc à un rythme cool pendant une trentaine de minutes (je parcours en moyenne 5km). Mon seul objectif est de me vider un peu la tête, je ne recherche pas du tout la performance.

IMG_3213

A cause de mon jeûne, je me suis résolue à stopper mes sorties longues et mes séances de fractionné pendant ce mois. Ce n’est clairement pas possible pour moi de concilier performance et jeûne. Même si je continue de courir, il s’agit juste de footing que je pratique à allure très modérée. J’ai également stoppé le Body Attack et le Body Pump qui étaient également trop cardio pour moi. Pour compenser ces 2 cours, je fais de temps en temps des exercices de renforcement musculaire tels que squats, abdos, gainage…

IMG_3206

Une fois ma sortie terminée, je file prendre une douche et quand je descends dans la cuisine, il est déjà l’heure de manger.

Le repas

Et là vous vous dites, mais quand est-ce qu’elle fait à manger ?!! Et bien j’ai la chance d’avoir à la maison un homme qui cuisine héhé. La veille on se met d’accord  sur un plat que nous voulons manger tous les 2 et il le prépare en rentrant du travail (oui je suis une chanceuse :p). On essaie toujours de manger une viande ou du poisson, au moins 1 légume et 1 féculent.

La première chose que je fais avant de manger est d’abord de boire 2 grands verres d’eau. N’ayant pas bu de la journée et venant de faire du sport, il est très important que je me réhydrate. Je  mange également une datte si je viens de courir pour avoir mon shot de glucose, sinon je prends simplement de l’eau.

Ensuite je mange une petite entrée, souvent il s’agit d’une salade verte ou de légumes cuits avec une tranche de pain complet. Ensuite je mange le plat que mon homme a cuisiné. J’essaie de le manger lentement et de boire des petites gorgées d’eau tout en mangeant. Il est très rare que je finisse le plat que je mange. En effet, même si j’ai fantasmé toute la journée dans ma tête sur des centaines de plats, arrivé au moment du repas, mon estomac a trop rétréci et je n’arrive pas à manger en grosse quantité.

Au niveau des plats que nous mangeons, on essaie de varier. Tous les produits que mon homme cuisine, sont frais et tout est fait maison. Pour vous donner une idée de ce que je mange, voici quelques plats que j’ai mangés la semaine dernière :

-          Pommes de terre vapeur, haricots verts sautés, escalope de veau

-          Aiguillettes de poulet, riz blanc et ratatouille

-          Tartines de guacamole et saumon fumé et salade composée (salade verte, œufs dur, fromage, crudités…)

Une fois mon plat terminé, je laisse un peu tranquille mon estomac pour qu’il digère bien les aliments. Un peu plus tard dans la soirée, je m’attaque au dessert. Je mange uniquement des fruits (souvent de la pastèque) pour refaire le plein de glucides et de vitamines.

Comme vous pouvez le constater, je mange tout à fait normalement et en quantités très raisonnables. C’est bien loin des repas gras et sucrés que l’on peut manger dans de nombreuses familles. Le ramadan n’est pas pour moi une excuse pour s’empiffrer le soir, bien au contraire. Il est vrai cependant que je mange un peu plus et différemment quand je mange chez mes parents.

IMG_3190

Dans de nombreuses familles algériennes, on commence le repas avec la chorba ou la hrira. Il s’agit d’une soupe préparée à base de viande (mouton ou agneau), de blé concassé ou vermicelles et de différents légumes. On peut accompagner cette soupe de pain ou galette arabe ou encore de boureks (feuille de brick fourrées à la viande hâchée, fromage, oignons…).

IMG_3191

Ensuite vient le plat principal, la semaine dernière, ma mère nous avait préparé de l’agneau accompagnée d’haricots verts et de pommes de terre sautées.

IMG_3193

Je n’ai jamais eu pour habitude de manger en grande quantité pendant le ramadan. Dès notre adolescence, ma mère nous a appris à manger sainement et en quantité raisonnable pendant ce mois. Donc très peu de fritures et de nourriture grasse et sucrée pour moi.  C’est pour cela  également que je ne mange jamais de pâtisseries orientales à la fin du repas (contrairement à beaucoup de gens) : d’une part, elles sont trop sucrées et n’apportent rien à mon corps et d’autre part, j’ai la chance de ne pas aimer ça lol.

Bien sûr, je m’accorde tout de même un petit plaisir plus tard dans la soirée. Souvent, je mange quelques carrés de chocolat noir ou une glace à la pistache (un de mes péchés mignons !!)

J’ai tout à fait conscience qu’il n’est pas donné à tout le monde de maintenir des activités sportives et une alimentation équilibrée pendant le ramadan. Une fois la rupture du jeûne arrivée, on se rue souvent sur la nourriture pour oublier toutes les frustrations qu’on a ressenties au cours de la journée. Mais je vous assure que ce n’est vraiment pas la bonne chose à faire. Vous risquez de stocker les graisses ce qui entraînerait une prise de poids, sans parler des troubles digestifs que vous pouvez rencontrer !

Voici donc 5 conseils que toute personne qui jeûne peut appliquer pour garder la forme et son poids pendant ce mois :

- Fractionner ses repas 

Il est conseillé pendant le ramadan d’effectuer 3 repas pour ne pas manger en continu toute la soirée et ainsi éviter de mettre à mal votre estomac. Mais il faut reconnaître qu’en période estivale, c’est plutôt difficile car nous avons peu de temps devant nous entre la rupture du jeûne et la reprise. Ce qui est conseillé est de d’abord casser le jeûne avec une soupe ou une entrée (type salade…) et un peu plus tard prendre le plat principal. Enfin, il est très important de se lever la nuit avant la reprise du jeûne pour prendre un dernier repas. Ce dernier repas permettra de refaire le plein d’énergie pour la journée qui vous attend.  

- Manger sainement, en quantité raisonnable et boire beaucoup d’eau

Si vous ne voulez pas stocker de graisse le soir, il faut absolument éviter la nourriture trop grasse et trop sucrée. Privilégiez les aliments frais et non transformés. Essayez également de manger équilibré en incluant au moins une viande ou un poisson, un féculent ou une légumineuse et un ou plusieurs légumes.

Il faudra également oublier les pâtisseries orientales au dessert ! Ca n’apportera rien de nutritif à votre corps et vous donnera faim très peu de temps après. Pour ma part, j’aime manger des fruits en dessert car cela m’aide à digérer et ça m’apporte la dose de glucides dont j’ai besoin.

Chose très très importante : buvez beaucoup d’eau ! Pour compenser les pertes pendant la journée, buvez au moins 1,5L d’eau le soir. Evitez donc les boissons sucrées et gazeuses.

- Préserver son sommeil 

Pendant le mois de ramadan, le sommeil est mis à mal : on veille tard, on se réveille la nuit pour manger… Et le jeûne la journée nous fatigue également. Alors trouvez-vous un moment dans la journée pour vous mettre au calme et vous reposer. Il est conseillé pendant le jeûne de faire une petite sieste le midi pour couper la journée. Personnellement, je préfère la faire après le travail et avant la sortie running.

- Pratiquer une activité physique douce

Il est conseillé pendant le ramadan de mettre son corps au repos et d’éviter le sport car les risques sont nombreux et existants : hypoglycémie, déshydratation, blessure…

J’ai tout à fait conscience de ces risques mais il n’était  clairement pas envisageable pour moi d’arrêter le sport aussi longtemps. Donc si comme moi, vous ne souhaitez pas arrêter le sport, il faudra au minimum réduire l’intensité de vos activités. Il faudra également trouver le moment qui vous convient le mieux pour vous entraîner. Personnellement, je recommande plutôt de vous entraîner le soir avant la rupture du jeûne pour ainsi vous réhydrater après votre séance. Mais encore une fois, tout est possible, cela dépend de vous et de vos sensations : certains préfèrent s’entraîner au lever, d’autres après la rupture…

Pour ma part, j’ai choisi de continuer de courir mais à allure modérée et sur de courtes distances environ 4 à 5 fois par semaine. Maintenant, ce n’est pas la seule activité possible, vous pouvez également vous tourner vers des activités douces type marche active, yoga, pilates, streching… A vous de trouver l’activité qui vous convient pendant ce mois ! Mais sachez que si vous ne vous sentez pas de faire du sport, ne vous forcez surtout pas, il n’y a aucune honte ! Comme je le disais, tout le monde est différent et notre corps ne réagit pas de la même manière face à une situation de jeûne. Par exemple, mon homme continue d’aller à la musculation tous les 2 jours alors que moi j’en suis incapable. De même pour mon ami athlète Azzedine qui continue de s’entraîner 4h par jour malgré son jeûne ! Alors si vous ne vous sentez pas de vous entraîner, mettez votre corps au repos pendant ces 4 semaines, une petite pause ça peut faire aussi beaucoup de bien :)

- S’accorder des petits plaisirs

J’essaie au maximum de manger sainement pendant ce mois, mais je maintiens tout de même ma règle des 80-20 %. Quand je suis invitée chez mes parents ou quand j’invite mes amis à manger le week-end, je me lâche forcément un peu plus : plus grosses quantités, desserts sucrés…. Et il est important de s’accorder ces petits plaisirs si on ne veut pas développer de comportements « boulimiques » au moment de la rupture du jeûne.

Bien entendu, j’ai conscience que ce n’est pas facile pour tout le monde de maintenir une alimentation saine et une activité sportive quand on jeûne. Comme je le disais, c’est une épreuve autant physique que mentale. Le sentiment que je ressens est similaire à celui que j’ai  lors d’un gros effort physique : je me demande pourquoi je fais ça ? Pourquoi je m’inflige autant de souffrance ? Il suffirait juste de m’arrêter pour faire disparaître la douleur. Et bien le jeûne c’est pareil, on se dit qu’il suffirait juste de manger pour mettre fin à ce calvaire. Et puis on se rappelle pourquoi on le fait et là on prend notre mal en patience.

Donc oui le jeûne est une réelle épreuve, d’autant plus si on concilie alimentation saine et activité sportive. C’est une épreuve qui me rend plus forte et qui je suis persuadée m’aidera à atteindre mes prochains objectifs.

Et vous les filles, y’en-a-t-elles ici qui font le ramadan ? Si oui, continuez-vous le sport ? Comment vous alimentez-vous ?

Jeudi

10

avril 2014

34

COMMENTS

Bien démarrer sa journée

Written by , Posted in Alimentation, Lifestyle

Avant de transformer mon mode de vie et de subir un rééquilibrage alimentaire, je ne prenais jamais de petit déjeuner. Tout simplement car je n’avais pas faim le matin et je ne cherchais pas à me forcer pour manger. Par contre, j’avais de gros coups de pompes au cours de la matinée et au moment du déjeuner j’avais très faim (et je mangeais donc 2 fois plus).

Malheureusement, il existe encore beaucoup de personnes dans ce cas. Trop nombreuses sont les personnes qui zappent ce repas de la journée.  Saviez-vous que sauter le petit-déjeuner entraînerait  plus de grignotages et dans certains cas une alimentation plus riches en graisses ? Le petit déjeuner est donc  indispensable pour maintenir un équilibre alimentaire, ce n’est pas pour rien qu’on dit que c’est le repas le plus important de la journée ! Un petit déjeuner sain et équilibré permet de reconstituer des réserves après le jeun de la nuit et permet ainsi de bien attaquer la journée.

Que manger au petit-déjeuner ?

C’est une question qui revient assez souvent dans les emails que vous m’envoyez.  Beaucoup de facteurs rentrent en compte dans le choix de vos aliments pour le petit-déjeuner, notamment votre activité physique au cours de la journée. Pour ma part, je m’entraîne souvent le midi, du coup il me faut un apport de glucides et de protéines assez conséquent pour tenir jusqu’à l’entraînement.  Dans cet article, je vous partagerai donc ce que moi-même JE mange le plus souvent au petit-déjeuner pour MA pratique du sport.

Il m’a fallu du temps pour trouver ce qui me convenait le mieux,  j’ai eu des phases où je mangeais des céréales pour « enfants » (type choco-trésor, lion…)  mais je me suis vite rendue compte que c’était vraiment trop sucré. Ensuite je me suis tournée vers les céréales dites ‘diététiques » type Spécial K, mais même constat, les céréales étaient toujours trop sucrées.  J’ai également connu la phase tartines de Nutella ! Mais rien de tout cela ne me convenait, je n’étais jamais rassasiée et la sensation de faim se faisait vite ressentir au cours de la matinée.

Aujourd’hui je suis passée aux céréales que tout pratiquant de fitness et de musculation  qui se respecte connait : les flocons d’avoine.

photo 1 (2)

Le flocon d’avoine est un aliment très complet composé de glucides (faible index glycémique), graisses de bonne qualité et de protéines. Il contient également des fibres, des vitamines et des minéraux.

Je prends des flocons d’avoine au petit-déjeuner depuis maintenant quelques mois. Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal au début. Le flocon d’avoine n’est pas du tout sucré, le goût est assez fade et il faut un petit temps d’adaptation pour s’y habituer. Mais heureusement, vous pouvez ajouter quelques ingrédients pour le rendre moins fade. Personnellement, je le mélange avec du lait d’amande, des noix, des amandes et quelques fruits secs (raisins et cramberrys).  Après c’est selon ses goûts ! Vous pouvez le manger chaud, froid, avec de l’eau… Vous pouvez également remplacer les fruits secs par des fruits frais type fraises, framboises…

Aujourd’hui, j’adore manger des flocons d’avoine le matin. Je ne pourrais pas repasser aux céréales traditionnelles qui sont devenues bien trop sucrées pour mon palais. L’avantage également de manger des flocons d’avoine le matin est que la présence de fibres va ralentir l’absorption des glucides dans l’intestin ce qui permettra de vous sentir rassasié plus longtemps et retardera donc votre sensation de faim (contrairement aux autres céréales) !

Les flocons d’avoine, j’en mange le matin environ 5 jours sur 7. Le week-end j’aime varier et me faire plaisir mais j’essaie toujours dans la mesure du possible de garder ça « sain ». Un de mes péché mignon le matin est le beurre de cacahuète tartiné sur les tranches de pain de mie complet ou des galettes de riz complet. J’aime y ajouter des fruits (souvent des bananes) et un peu de sirop d’érable.

photo 3

Alors bien sûr, ce petit déjeuner est plutôt gras et le beurre de cacahuète même s’il est protéiné et riche en oméga 3 et tout de même très calorique, il ne faut donc pas en abuser. MAIS s’il faut choisir une pâte à tartiner à manger le matin sur mes tartines, je choisis sans hésiter le beurre de cacahuète bio qui contrairement à la plus connue des pâtes à tartiner, ne contient pas d’huile de palme :)

En vacances et le week-end, j’adore prendre un petit-déjeuner salé. Souvent, je la joue plutôt classique : juste des œufs brouillés ou au plat avec du blanc de dinde et une tranche de pain complet. Et quand j’ai réellement envie de me faire plaisir, je me prépare un « egg muffin ». C’est très rapide à préparer : il suffit de faire toaster vos english muffins (complet de préférence), ajouter un oeuf au plat, du saumon fumé ou de la dinde selon vos préférences. Personnellement, j’ai l’habitude de le préparer au saumon fumé. J’y ajoute un peu de crème fraîche allégée citronnée et quelques feuilles de roquettes.

photo 2 (3)

Quand je n’ai pas le temps

Quand je suis en retard pour le travail et que j’ai pas le temps d’avaler un petit déjeuner équilibré, le piège serait de s’arrêter à une boulangerie est de prendre une viennoiserie. J’évite absolument cette option car elle n’est pas du tout adaptée pour moi. Je ne suis jamais rassasiée avec un pain au chocolat ou un croissant, bien au contraire, ça m’ouvre surtout l’appétit et à 10h c’est la fringale assurée. Du coup, quand je n’ai pas le temps, j’emporte un fruit (banane de préférence) et un mélange de  fruits oléagineux (noix, amandes et noisettes).

Les boissons

Il est possible avant de prendre son petit déjeuner d’avaler un grand verre d’eau tiède citronnée. Personnellement, je le fais uniquement ponctuellement  pendant une semaine en mode détox après un excès de « longue durée » : après les fêtes, retour de vacances… Sinon habituellement, je prends d’abord un grand verre d’eau et ensuite un thé pour accompagner mon petit-déjeuner. Le week-end, j’aime bien prendre un jus pressé.

Pour finir, je soulignerais que les repas cités ci-dessus ne sont pas une liste exhaustive de ce que vous pouvez prendre au petit-déjeuner. Le choix de votre repas dépendra beaucoup de votre activité physique au cours de la matinée. Mais si il y a bien une chose que je vous déconseillerai c’est de prendre un petit déjeuner trop sucré (viennoiseries, céréales pour enfants, nutella…) Vous ne serez en aucun cas rassasié et cela ne fera qu’augmenter la glycémie dans le sang. A 10h ce sera la fringale et le coup de pompe assurés ! Alors évaluez bien vos dépenses énergétiques au cours de votre journée et choisissez ce qui VOUS convient le mieux ;)

Et vous les filles, que prenez-vous au petit-déjeuner ?

Vendredi

28

mars 2014

34

COMMENTS

Un petit creux ?

Written by , Posted in Alimentation

On dit souvent que les grignotages entre les repas sont responsables de la prise de poids. C’est en partie vrai et faux. En effet, si vous mangez des barres chocolatées, des chips, des bonbons… entre les repas sans avoir vraiment faim, juste pas ennui ou gourmandise, alors oui, ne vous étonnez pas si ces derniers temps vous ne rentrez plus dans votre jean préféré. Car le problème avec  ce genre de « mauvais grignotages » c’est que vous ne vous sentirez jamais rassasiée ! Et oui le sucre appelle le sucre : avez-vous déjà réussi à vous limitez à une seule chips ? Moi perso non, si j’ouvre un paquet, j’ai  forcément envie de le finir ! Mais sachez qu’il est tout à fait possible de pouvoir grignoter des choses saines et bonnes pour votre corps et qui ne vous empêcheront pas de rentrer dans vos jeans.

Pour ma part, lorsque j’ai un creux (et uniquement dans ce cas), je me prépare des petits snacks sains et rapides à faire. Souvent cela intervient avant le repas du midi vers 10h30/11H et en fin d’après-midi avant le dîner vers 16h30/17h.

Aujourd’hui, je partage donc avec vous mes petits plaisirs sucrés et salés que je prends entre les repas quand j’ai un creux ou avant d’aller m’entraîner !

Snacks sucrés

Les fruits

Lorsque j’ai une envie de sucré, mon premier réflexe est de vouloir manger un fruit. J’essaie toujours d’en avoir dans mon sac de sport ou dans mon sac à main, au cas où l’envie se fait sentir.  L’hiver, je suis plutôt clémentines, pommes et bananes. L’été j’ai une préférence pour le melon et la pastèque (malheureusement difficile à transporter L) et les pêches. Mais mon péché mignon reste quand même LA salade de fruits ! Le seul inconvénient est que lorsqu’on la prépare, il faut la manger tout de suite ou dans la journée, c’est pas top en terme de conservation. MAIS ça reste quand même l’encart sain par excellence et qui apporte une réelle sensation de satiété.

IMG_1118Les smoothies

Je considère les smoothies comme un « snack » et non comme une boisson. Les smoothies contiennent en général beaucoup de fruits  et donc de sucre ! Ne croyez pas que vous pouvez en boire à volonté, en général un smoothie contient votre dose journalière de fruits recommandés. Personnellement, j’en bois lorsque je n’ai pas le temps de me couper des fruits, il faut dire qu’un smoothie c’est super rapide à préparer ! J’adore en boire lors de ma collation du matin,  ils me callent super bien et je me sens rassasiée à chaque fois. En revanche, j’ai encore du mal avec les smoothies verts (à base de légumes), je préfère plutôt les smoothies à base de fruits et de jus. Je ne mets également jamais de yaourts ou produits laitiers à l’intérieur car j’ai du mal à les digérer. Ma recette préférée reste de loin le smoothie banane-fraise-pomme-menthe, yummy !!!!

P1090859

Les fruits secs et oléagineux

J’ai commencé à vraiment manger des fruits secs et oléagineux lorsque j’ai débuté le sport intensément. Je ne savais pas vraiment  ce que je devais manger avant d’aller m’entraîner et à travers mes lectures, j’ai découvert que les fruits secs et oléagineux pouvaient être une bonne source de glucides et protéines. Je les achète toujours séparément et en vrac au rayon bio de Carrefour, ça me revient beaucoup moins cher que de les acheter déjà mélangés dans un même packaging. Depuis peu, je me suis confectionné mon propre mélange de fruits secs et oléagineux, et je l’ai humblement nommé « Garde la pêche »  (lol) : un mélange de graine de courges, noix de pécan, cranberry, raisins secs, amandes, noisettes.  Je converse ce mélange dans un petit sachet en plastique dans mon sac de sport, et avant de m’entraîner j’en prends une grosse poignée !

P1090865

Snacks salés

Toasts au houmous et guacamole

Je n’ai pas que des envies de sucré au cours de la journée, c’est plus rare, mais il m’arrive d’avoir envie de salé. La solution de facilité serait de sauter sur les premières chips ou biscuits apéritifs que je trouve, mais ce n’est pas le cas. Quand j’ai envie de salé, je me prépare soit des toasts sur pain complet au houmous ou guacamole maison. Pour le houmous, j’écrase les pois chiche, j’ajoute l’ail, un peu de citron et un filet d’huile d’olive (sans soupe de tahin, je n’aime pas ça). Pour le guacamole, je suis un peu plus « flemmarde », j’écrase juste les avocats et j’ajoute une préparation d’épices pour guacamole Old El Paso. Alors bien sûr, cet encas reste « calorique », mais il s’agit de bonnes graisses et c’est plutôt nourrissant. Souvent je me prépare ça quand je sais que je vais devoir dîner tard car je dois manger à l’extérieur ou chez des amis. De cette manière, j’arrive là-bas sans trop avoir faim et sans avoir l’envie de me jeter sur les premières chips que je vois !

P1090871

Crudités en bâtonnets

Je pense l’avoir déjà dit sur le blog, je suis une GROSSE fan de séries américaines et de mangas japonais. Alors quand j’avais la vingtaine (et donc 12 kilos en plus), j’adorais regarder mes séries en mangeant des nachos, des m&m’s… bref que des choses super saines lol ! Cette époque est désormais révolue, mais il m’arrive de temps en temps d’avoir envie de grignoter quelque chose devant une série ou devant la télé. Et bien désormais c’est simple je mange des crudités, et c’est franchement meilleur que les chips ! Le gros avantage est qu’il s’agit de légumes, je peux donc en manger à volonté ! En accompagnement, je me prépare une petite sauce « dips » hyper light à base de crème fraîche allégée (7%), échalote, moutarde et ciboulette.  J’ai une préférence pour les carottes et concombres, mais il m’arrive de varier en ajoutant des radis, tomates cerises, chou-fleur…

P1090872

Pour conclure sur les grignotages, lorsque vous ressentez une une envie de sucré ou de salé au cours de la journée, posez-vous la question suivante : ai-je réellement faim ? Si ce n’est que de l’ennui, ou de la gourmandise, buvez un grand verre d’eau, un thé ou un café pour faire passer cette envie. Et si vous avez réellement un creux, prenez le temps de manger et d’apprécier votre snack afin de vous sentir rassasiée et nourrie.

Et vous les filles, que mangez-vous lorsque vous ressentez un petit creux ? Vous craquez sur le kinder bueno à la machine à café ou vous la jouez raisonnable ?

Mercredi

26

mars 2014

37

COMMENTS

Summer is coming

Written by , Posted in Alimentation, Fitness, Lifestyle, Musculation, Running, Sports

Avec le retour des beaux jours, nous commençons à être assailli de publicités visant à promouvoir la perte de poids, l’élimination de la cellulite, la promesse d’un ventre plat…   Tout cela agrémenté de photos de filles hyper bonnasses  sans un gramme de graisse, de quoi nous mettre un coup au moral en nous faisant ressurgir nos vieux complexes.

Alors face à tout cela, vous avez 2 solutions : soit comme chaque année, vous faites le mouton et vous écoutez leurs conneries en pensant que oui c’est possible de perdre 10 kilos en 1 mois sans faire de sport, en buvant du coca light et en vous massant avec une crème amincissante à 200 euros OU vous vous dites que cette année vous n’allez ni perdre votre temps et votre argent dans ces idioties et vous allez vous mettre sérieusement au sport tout en maintenant une alimentation saine et équilibrée. Si vous êtes une lectrice régulière du blog, je sais (ou du moins j’espère !) que vous allez opter pour la deuxième solution ! Et vous avez entièrement raison,  voici donc 5 conseils qui vous aideront à mieux vous préparer aux beaux jours qui arrivent !

SUNSETOUTFIT4Top Le cop Sportif – Legging Nike – Baskets Nike Free Run 3.0

Fixez-vous des objectifs

Je l’ai souvent dit sur le blog et je le redis encore dans cet article : se fixer des objectifs quand on fait du sport c’est la BASE ! Que ce soit dans l’objectif d’une perte de poids, d’une course officielle, d’une prise de masse ou tout simplement pour rester en forme, avant de commencer tout programme sportif, il est important de bien définir votre objectif. J’insiste sur le fait que cet objectif DOIT être réaliste. Les objectifs du genre « perdre 10 kilos en 1 mois », « courir mon premier 10km en 40minutes » « avoir les mêmes fesses que Jen Selter en 2 mois » : ON OUBLIE ! Alors on réfléchit bien en fonction de ses capacités physiques et on se fixe un objectif que l’on peut atteindre avec une deadline raisonnable :)

Maintenez une alimentation saine et équilibrée

Quand on fait du sport, on a forcément envie de mieux manger, c’est quelque chose qui vient naturellement. Je ne vais pas vous dicter ce que vous devez manger. En termes d’alimentation, on peut trouver tout et son contraire, donc je pense que c’est à vous de vous renseigner sur ce que contient votre assiette afin de vous faire votre propre opinion et ainsi vous aider à trouver ce qui vous convient le mieux.  Pour ma part, j’ai trouvé mon équilibre : ma fameuse règle des 80%-20% : 80% d’alimentation saine et équilibrée et 20% de cheat meals.

PLAT

 Exemple d’un de mes repas healthy : salade de lentilles tiède au saumon fumé

photo (23)

Exemple d’un de mes cheat meals : club sandwich à la dinde, bacon de dinde, mayonnaise maison, laitue, pain foccacia. 

Alors les seuls conseils que je vous donnerais sont de cuisiner de préférence des produits non transformés et de saison et pour le reste de bien regarder les étiquettes des produits que vous achetez (à ce sujet je vous invite à lire l’article d’Elise du blog Fitness et Friandises qui est très bien expliqué).

Ne vous comparez jamais aux autres

Quand on se fixe un objectif, on a tendance à vouloir se comparer aux autres, on n’y peut rien c’est humain. Mais ce n’est vraiment pas la bonne chose à faire, en effet nous sommes toutes différentes ! Il y a certaines personnes qui prennent facilement du muscle ou qui brûlent facilement les graisses et d’autres qui galèrent pour se débarrasser de leur culotte de cheval ou de leur cellulite. Donc oui, c’est injuste, mais comme je le dis souvent sur le blog, nous avons toutes des métabolismes et des morphologies différentes, alors ça ne sert à rien de regarder ce qui se passe chez la voisine. MAIS je peux vous promettre une chose : si vos efforts sont constants et réguliers, il n’y a AUCUNE raison que vous n’atteignez pas vos objectifs.

Portez des vêtements de sport dans lesquels vous vous sentez belles 

Sur Hins vous l’avez compris Sport et Mode font très bon ménage ensemble !  Avoir de beaux vêtements pour s’entraîner est une très bonne source de motivation : on se sent belle et on reprend confiance en soi ! Alors avec les beaux jours qui arrivent, faites vous plaisir et refaites votre garde robe sportive ! Au placard les couleurs fades et sans vie, on ose les couleurs flashy et les imprimés originaux ! Pour ma part, j’ai acheté pas mal de tenues sportives ces derniers temps, mais je n’ai pas encore eu le temps de les shooter, en revanche, je vous promets que la saison sera haute en couleur sur le blog !

photo (22)

Top et short Oysho  - Brassière H&M Sport – Bracelet éponge et lacets My Beautiful Sport – Bracelet Nike Fuel Band Se Baskets Nike Free Run 5.0

Restez motivée quoi qu’il arrive !

Bon ça c’est la partie « plus facile à dire qu’à faire ». Parce qu’en général, ce beau programme la plupart des gens le tienne quelques temps et puis finisse par l’abandonner par manque de temps, manque d’envie…  Mais cette année, ce ne sera pas votre cas ! Vous allez vous fixer des objectifs réalistes, un planning et vous y tenir ! Bien entendu, vous êtes humaine, pour diverses raisons il est possible que vous manquiez à vos engagements. Si vous craquez par exemple sur un bon gros fondant au chocolat, ce n’est pas grave,  c’est même tout à fait normal et vous devez vous garder ce genre de petits plaisirs. Mais je ne veux SURTOUT pas entendre le type de phrase « ah ben foutue pour foutue, je vais manger un deuxième fondant au chocolat ». Alors là NONNNN et encore non ! En ayant ce type de mentalités, c’est la meilleure façon de reprendre vos mauvaises habitudes alimentaires ! Alors oui on peut se faire plaisir, mais une fois le « cheat meal » savouré et avalé, on passe à autre chose ! Et je fais la même remarque pour le sport : ce n’est pas parce que vous avez manqué un ou deux entraînements que vous devez abandonner.

Pour finir, je dirais qu’il faut arrêter de se trouver des excuses ou de se chercher des solutions de facilités. S’il suffisait de « manger ce fruit étrange » ou de » s’enrouler de cellophane » pour être fit, et bien je pense que tout le monde le serait ! J’espère donc que cet article sera un bon coup de pied aux fesses pour les filles en manque de motivation ! Et retenez bien cela les filles : on a rien sans rien !

Dimanche

2

mars 2014

15

COMMENTS

Ma semaine sportive et healthy à Dubaï

Written by , Posted in Alimentation, Lifestyle, Running, Sports

Je vous dois des excuses… Je vous ai un peu délaissé ces derniers jours… Etant actuellement en vacances à Dubaï, j’ai eu très peu de temps libre pour me consacrer au blog.  Mais je ne vous ai pas pour autant oublié, et j’ai bien noté et pris en photo tout ce que j’avais envie de partager avec vous. Aujourd’hui, je vous résume donc un peu en images ma semaine sportive et healthy à Dubaï.

Avant de commencer, j’aimerais déjà vous dire pourquoi je me suis rendue dans cette ville. Pour être franche avec vous, c’est une ville qui ne m’a jamais vraiment attiré. De ce que j’entendais ou pouvais voir à la télé, ça ne me donnait pas envie. J’avais l’impression que tout était faux, superficiel… Et puis, l’année dernière ma sœur est allée s’installer à Dubaï pour des raisons professionnelles.  Pour les vacances scolaires de février, mes parents ont donc programmé de passer 10 jours  là-bas pour lui rendre visite, ils m’ont proposé de les accompagner.  J’ai bien entendu accepté, j’allais enfin pouvoir me faire ma propre opinion sur cette ville, même si j’étais un peu triste d’y aller sans mon homme qui ne pouvait pas venir pour des raisons professionnelles. Vous ne me verrez donc pas poser dans différents endroits de Dubaï cette fois-ci, toutes les photos ont été prises par moi-même et encore une fois avec mon Iphone 5c !

IMG_0976

Ma sortie running quotidienne

Pendant toute la semaine, j’ai été hébergée chez ma sœur qui habite dans le quartier de la Marina à Dubaï. Plus précisément à The Walk sur Jumeirah Beach. J’ai tout de suite aimé l’ambiance de ce quartier : beaucoup d’expatriés mais également des locaux, la plage, des restaurants, des cafés et des centres commerciaux. Bref, un quartier très vivant ! Ajoutez à cela du soleil, et c’est bon donnez moi un visa, un travail, je m’installe ici haha !

IMG_1166The Walk – Jumeirah Beach

Avec ma famille, on s’était programmé plein d’activités et beaucoup de choses à voir pendant notre séjour. Du coup, je savais que je n’allais pas avoir beaucoup de temps à consacrer à mes activités sportives personnelles. Je me suis donc programmée chaque jour dès mon lever  une sortie running de 30mn sur The Walk. Ni plus, ni moins. Au niveau de l’allure, j’ai essayé de garder une allure plutôt « soutenue » pour ne pas trop me ramollir, donc en moyenne je tournais à 11km/h.

IMG_1163

Courir sur The Walk, c’est hyper agréable car la plupart du temps on est à l’ombre grâce aux immenses buildings et il y a également pas mal de vent grâce à la mer. Au niveau des températures, on tourne à une vingtaine de degré en février le matin. Les runners et runneuses, vous comprenez donc que courir dans de telles conditions c’est juste PARFAIT !

IMG_1167The Beach – Jumeirah Beach

IMG_1164Appareils cardio en libre accès sur The Beach

Je ne me suis jamais aventuré dans d’autres coins de la ville pour courir car beaucoup de routes sont en travaux dans Dubaï (oui Dubaï est une ville CONSTAMMENT en travaux), du coup parfois il n’y a pas de chemins piétons et c’est très dangereux de circuler à pied ! Je suis donc restée dans mon petit quartier tranquille à l’ombre au bord de la plage et ça me convenait parfaitement !

IMG_1148Mes plaisirs healthy

Je pense que Dubaï est la ville où j’ai le plus apprécié la nourriture. C’est simple, vous pouvez manger TOUT ce que vous voulez. Cuisine indienne, libanaise, française, américaine, thaïlandaise… Quand je dis TOUT c’est vraiment TOUT  et ça à n’importe quelle heure et à tous les prix.

J’étais hébergée chez ma sœur, elle avait donc une cuisine, et on aurait pu faire des courses et se faire de temps en temps des petits plats healthy (c’est d’ailleurs ce que je m’imaginais avant d’arriver). Mais il n’en est rien, à Dubaï, la plupart des gens ne cuisinent pas. Pourquoi cuisiner quand on peut aller au restaurant ou se faire livrer ?!! C’est quelque chose que j’ai eu un peu du mal à comprendre au départ, mais après m’être habitué à manger dehors et m’être fait livrée quelques fois, j’ai totalement compris pourquoi tout le monde faisait ça !

Le petit-déjeuner

La plupart du temps, je prenais mon petit déjeuner chez ma sœur juste après ma course et je la jouais classique : flocons d’avoine et raisins secs. Mais il faut savoir que les Dubaïotes (oui c’est comme ça qu’ils s’appellent :p) attachent une très grande importance au petit déjeuner. Dans la majorité des restaurants, on peut prendre un petit-déjeuner sous la forme que l’on veut : à l’anglaise (oeufs au plat, saucisses de veau et non de porc…), à l’américaine (bacon de dinde, oeufs brouillés, pankakes…), à la française (viennoiseries, baguette…)…

IMG_1121Oeufs bénédicte – Café Bateel

Le déjeuner/dîner

En général, je ne mangeais que 2 fois par jour. J’ai toujours pris un petit déjeuner et ensuite on prenait un deuxième repas en milieu/fin d’après-midi qui faisait souvent office de déjeuner/dîner. Le truc c’est qu’en vacances, et surtout à Dubaï, on perd complètement la notion du temps. Et puis la chaleur me coupait l’appétit. 2 repas par jour me suffisaient amplement. Par contre, sur ce second repas, on se faisait plutôt plaisir. On a souvent mangé libanais (une de mes cuisines préférées), on prenait plein de petits mezze (taboulé, falafel, chiche taouk…) qu’on partageait tous ensemble. Mais le repas qui m’a le plus plu et marqué est celui que l’on a mangé dans un restaurant chinois du Dubai Mall (le plus grand centre commercial au monde) : le P.F. Chang’s.  Je ne suis pourtant pas très fan des restaurants des centres commerciaux. Mais je peux vous dire que celui-ci vaut ABSOLUMENT le détour ! Il a un tel succès qu’ils ne prennent aucune réservation dans le restaurant,  il faut s’y rendre et faire la queue !

IMG_1117Dynamite Shrimps

IMG_1120Boeuf mongole, légumes croquants curry coco, nouilles sautées, poulets aux cacahuètes.

Les snacks healthy

En plus de ces 2 repas, je prenais également des petits snacks quand j’avais un creux. Je les choisissais toujours avec attention et j’essayais de ne pas succomber à toutes ces pâtisseries venues des 4 coins du monde. Et heureusement pour moi, les fruits frais et les smoothies à Dubaï, c’est vraiment pas ça qui manque ! Vous pouvez pratiquement en acheter partout. Du coup, c’est ce que je prenais la plupart du temps quand j’avais besoin de mon shot de sucre haha !

IMG_0975IMG_1118

Bien sûr rien ne vous oblige à manger tout le temps au restaurant à Dubaï,  il y a plein de supermarchés pour faire vos courses. Et encore une fois, vous pouvez TOUT trouver. Mais le supermarché qui m’a le plus marqué est le Carrefour dans le centre commercial Mall Emirates. C’est le paradis pour faire vos courses ! Je ne voulais plus partir de leurs rayons fruits/légumes tellement il était incroyable !

Au final, je suis arrivée à Dubaï avec beaucoup de préjugés mais j’ai totalement été séduite ! Courir au bord de la plage dans des conditions météorologiques parfaites, manger des produits frais et cuisinés avec soin dans des endroits magiques, je n’en demandais pas autant :D

Vendredi

17

janvier 2014

24

COMMENTS

Mon gâteau de l’effort

Written by , Posted in Alimentation, Sports

Je n’en avais pas parlé sur le blog, mais une de mes résolutions pour l’année 2014 est de cuisiner davantage. A la base, je n’aime pas trop cuisiner, mon problème est que je manque de patience. Mais quand j’ai changé mon alimentation, j’ai bien été obligée de m’y mettre. Fini les surgelés, les conserves, les plats préparés, la majorité des aliments que je consomme désormais sont frais. Mais je manque clairement de technique et d’idées pour cuisiner. Du coup, j’ai décidé de m’intéresser un peu plus à la cuisine cette année, et j’aurais donc l’occasion de vous présenter quelques recettes sur le blog.

Aujourd’hui je vous propose donc une petite recette de Banana Bread. Rien de très nouveau, je ne suis sûrement pas la première et ni la dernière à vous présenter une recette de banana bread. Mais le choix de ce gâteau n’est pas anodin. Je l’ai choisi surtout pour vous parler de son intérêt nutritif quand on fait du sport.

BANANA BREAD OK

Le banana bread c’est mon gâteau de l’effort. C’est un gâteau très énergétique qui consommé avant l’effort (surtout sur des activités d’endurance comme la course à pied), permettra d’éviter des coups de pompe pendant votre entraînement.

Le banana bread fournit une quantité non négligeable de sucres lents et  il se digère facilement (le prendre environ 1H30/2h avant le sport). C’est également un gâteau avec un apport calorique plutôt important (pour ma recette environ 180 calories pour 60 grammes), alors on y va mollo sur les parts et on ne s’enfile pas tout le cake le premier jour :p ! Les plus gourmandes d’entre nous pourront également le consommer simplement au petit-déjeuner avec un thé ou un café .

En plus d’être délicieux, il est également très facile et rapide à préparer ! Le seul « inconvénient » est le temps de cuisson qui est plutôt long (en moyenne 1h10) ! Mais l’attente en vaut réellement la peine et en plus le banana bread se conserve très bien (jusqu’à 5 jours) !

Il existe pas mal de recette de banana bread. La mienne est celle d’une amie et elle est disons plus « light » que la plupart : il y a un peu moins de sucre et moins de beurre. Selon vos goûts, sachez que vous pouvez également ajouter des noix, fruits secs, myrtilles…

Alors pour préparer ce gâteau, vous aurez besoin de :

95 grammes de sucre de cannes

60 gr de beurre

2 cuillères à soupe de crème fraîche

2 œufs

3 bananes

1 cuillère à soupe de laid

1 cuillère à café de cannelle

250 grammes de farine

1 cuillère à café de bicarbonate de soude

1 pincée de sel

1 sachet de levure

Préparation

Préchauffez le four à 180°

Mélangez le sucre et le beurre (préalablement fondu)  dans un bol jusqu’à l’obtention d’un mélange clair et mousseux. Ajoutez les œufs 1 à 1 et mélangez à chaque fois.

Dans un petit bol, écrasez les bananes à l’aide d’une fourchette. Ajoutez le lait et la cannelle. Mélangez et ajoutez la crème fraîche.

Ajoutez la préparation à la banane au mélange sucre et beurre et battez jusqu’à homogénéité totale.

Dans un autre bol, mélangez la farine, le bicarbonate de soude, la levure et le reste. Ajouter au reste.

Placez votre mélange dans un moule préalablement beurré et fariné.

Laissez cuire à 180°  pendant environ 1h10.

Et voilà, votre banana bread est prêt ! Moi perso, je préfère le manger froid, après c’est selon vos goûts !

Et vous, vous avez des recettes de « gâteaux de l’effort » ? Si oui, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires, j’aimerais bien en découvrir d’autres :)

Vendredi

10

janvier 2014

82

COMMENTS

Maigrir bien et durablement

Written by , Posted in Alimentation

AVANT APRESVous souhaitez perdre 10 kilos en 1 mois ?

Vous voulez maigrir sans aucun effort ?

Vous ne voulez pas pratiquer d’activités physiques pour perdre du poids ?

Vous avez répondu oui à l’une de ces questions ? Je suis désolée, votre lecture devra s’arrêter ici, cet article n’est pas pour vous.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous révéler dans le détail ce que j’ai fait pendant 5 mois pour perdre 12 kilos.  C’est une perte de poids qui s’est réalisée sur plusieurs mois et c’est le résultat de très longs efforts. Je ne pourrais en aucun cas aider les personnes qui veulent maigrir rapidement.

Je m’excuse d’avance car cet article est très long. Mais je pense qu’il est important que j’explique en détail ce que j’ai fait et traversé afin de pouvoir aider et guider les personnes souhaitant perdre du poids.

Avant d’aller plus loin, il faut bien vous mettre dans la tête que si vous souhaitez perdre du poids sans jamais le reprendre, c’est un engagement à vie. Je sais, ça peut faire peur dit comme ça, mais c’est pourtant la vérité. Il ne s’agit pas d’un régime où pendant 3 mois vous ne mangez pratiquement rien, et dès que vous avez perdu le poids voulu, vous reprenez vos mauvaises habitudes. Non, vous allez devoir adopter un nouveau mode de vie et ça pour le restant de vos jours !

Ce sera long, ce sera difficile, vous allez en chier.

Alors, avant de commencer quoi que ce soit, posez-vous les bonnes questions. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Avez-vous vraiment besoin de perdre ces quelques kilos ?

Je me suis moi-même posée ces questions. Si j’ai souhaité perdre du poids, c’est uniquement pour moi. Je ne me reconnaissais plus, et j’avais perdu totalement confiance en moi.  Alors si vous souhaitez vous engager dans cette voie, je ne vous demanderai qu’une seule chose : faites-le pour vous et personne d’autre. La décision doit venir uniquement de vous et non de votre copain, de votre famille, amis… Car si ce n’est pas le cas, votre volonté ne sera pas assez forte pour aller jusqu’au bout.

Bien, maintenant que tout est clair et que tout est dit, nous pouvons rentrer dans le vif du sujet :) (suite…)